L’atelier de tissage

Marie Métrailler ouvre l’atelier de tissage à Evolène en 1938. Celui-ci est considéré comme la première entreprise manufacturière de la commune. Marie y confectionne une vaste gamme de tissus: couvertures, couvre-lits, nappes, etc. Le succès de sa production lui permet d’ouvrir un magasin dans la rue principale du village.

L’atelier se trouve au rez-de-chaussée supérieur d’une maison typique du Val d’Hérens

Marie Métrailler file la laine et le chanvre, et utilise également du fil produit par des femmes du village et de la vallée. Elle travaille d’abord seule dans son atelier puis engage des femmes de tout le Val d’Hérens. Près d’une centaine de personnes participeront à la production de l’atelier, qui reste en activité jusqu’à la fin des années 1970. Pendant plus de quarante ans, l’atelier de tissage fait partie intégrante de la vie d’Evolène, les touristes de passage y achètent ses produits et Marie reçoit également de nombreuses commandes, ce qui lui permet d’investir dans l’achat de métiers à tisser de qualité industrielle.

En travaillant pour elle-même puis en sollicitant les femmes du village et de la vallée, Marie Métrailler transforme les travaux domestiques en artisanat local valorisé.

L’atelier lors de la création de la Fondation atelier de Marie Métrailler en 2017

L’atelier a été quasiment intouché depuis sa fermeture à la fin des années 1970. Aujourd’hui, il contient encore les métiers à tisser utilisés par Marie Métrailler et ses employées ainsi qu’un large stock de matières premières (notamment des écheveaux et pelotes de laine et de chanvre). 

Stock de fils conservé à l’atelier